Ils auraient dû marcher sur la Lune...

En tant que passionné de l'épopée Apollo, un sujet revient me trotter dans la tête de temps à autres tant on peut craindre qu'il soit amené à se reproduire dans une dizaine d'années pour les missions sur la Lune et encore plus tard pour les voyages vers Mars. Je parle de la fin prématurée du programme lunaire et j'en avais déjà parlé ici l'été dernier. 

Pour rappeler les choses en quelques mots, il faut savoir qu'au départ les missions lunaires américaines Apollo prévues n'étaient pas au nombre de sept mais de dix. 


Difficile de dire précisément quand les trois derniers vols auraient eu lieu si tout s'était passé comme prévu, car les sources ne semblent pas d'accord là-dessus. On lit tout aussi bien qu'Apollo 18 et 19 étaient prévues pour 1973 et Apollo 20 pour 1974 qu'un calendrier montrant une accélération du rythme des vols jusqu'en décembre 1972. J'avoue ne pas trop savoir auquel me fier. Sans doute l'échec d'Apollo 13 et le retard pris pour lancer Apollo 14 auraient-ils fait amener le rythme à la première possibilité. Il se peut tout simplement aussi que les deux soient bons et tiennent à un changement de planification à un moment donné.

Une chose est en revanche certaine, si l'on peut se prendre à spéculer ce qu'auraient été les équipages des trois dernières missions, il est utopique d'imaginer que le programme Apollo aurait pu se poursuivre encore après Apollo 20. Car le profond désintérêt du grand public et le manque d'enjeu politique ne jouaient clairement pas en faveur de la Lune et le budget de la NASA commença à décroître dès qu'il fut certain que les Etats-Unis arriveraient en premier sur la Lune. Cela conduisit l'agence spatiale américaine nous seulement à ne pas pouvoir envisager de poursuivre Apollo (avec par exemple des missions Apollo 21, 22 et 23 ou les missions plus longues et plus lointaines envisagées) mais à devoir malheureusement se résoudre à annuler dès 1970 les trois derniers vols prévus. 

Les expéditions sur la Lune cessèrent finalement avec la mission Apollo 17, en décembre 1972. 

Nous pouvons remarquer d'ailleurs sur ce fait que l'année 1970 fut pour la Lune une sorte d'annus horribilis (comme le dirait la reine d'Angleterre), puisque quatre débarquements sur l'astre furent perdus sur les dix qui devaient être réalisés : Apollo 18, Apollo 19 et Apollo 20, mais également Apollo 13 puisque si la mission a bien été lancée avec succès en avril, l'accident durant le trajet Terre-Lune empêcha que l'alunissage puisse avoir lieu. 

Mais Apollo 18, 19 et 20 n'étaient pas seulement des noms sur un planning car un certain nombre d'infrastructures (éléments de fusées, de LM, de CSM) étaient déjà en construction lorsque ces missions furent abandonnées. Et au-delà de ceci, il y avait aussi des astronautes qui pouvaient espérer entrer dans l'Histoire comme ayant fait partie du petit nombre des pionniers ayant marché sur la Lune au XXe siècle en participant à l'une ou l'autre de ces expéditions.  

Aujourd'hui donc, nous allons quitter un peu l'univers des dinosaures de Jurassic Park pour partir de nouveau vers la Lune et imaginer quels auraient été les hommes qui seraient partis pour la Lune si les trois missions annulées ne l'avaient pas été. 

Note : ce qui va suivre se base sur des sources que j'ai pu trouver en cherchant sur le net. Il semble que ces équipages sont les plus probables mais compte tenu du fait que les missions ont été zappées longtemps avant qu'elles puissent partir, il en restera qu'il est possible que si elles avaient pu se faire, des aléas quotidiens (maladie, désistement, etc) en auraient peut-être changé la composition. Ce que je vais dire dans la suite de l'article est certes plutôt en accord avec ce qu'il se serait probablement passé mais présente donc une certaine part de spéculation. 

Cette mise au point étant faite, plongeons un peu dans une réalité alternative dans laquelle les missions Apollo se sont toutes déroulées comme il était prévu que cela se passe. 

Et pour terminer cette longue introduction et entrer dans le vif du sujet, rappelons une nouvelle fois les noms des douze hommes qui ont à ce jour marché sur la Lune.

1. Neil Armstrong (Apollo 11, juillet 1969)
2. Edwin Aldrin (Apollo 11, juillet 1969)
3. Charles Conrad (Apollo 12, novembre 1969)
4. Alan Bean (Apollo 12, novembre 1969)
5. Alan Shepard (Apollo 14, février 1971)
6. Edgar Mitchell (Apollo 14, février 1971)
7. David Scott (Apollo 15, juillet-août 1971)
8. James Irwin (Apollo 15, juillet-août 1971)
9. John Young (Apollo 16, avril 1972)
10. Charles Duke (Apollo 16, avril 1972)
11. Eugene Cernan (Apollo 17, décembre 1972)
12. Harrison Schmitt (Apollo 17, décembre 1972)



Apollo 13

De tous les alunissages abandonnés du programme Apollo, celui-ci est probablement le plus triste mais en même temps le plus compréhensif car il le fut pour des questions de sécurité des astronautes afin qu'ils puissent revenir sur la Terre. Le module lunaire fit office de canot de sauvetage et si l'accident s'était produit lorsque l'équipage accomplissait sa mission sur la Lune, les trois astronautes n'auraient sans doute pas pu rentrer.   

Au cours de la mission, Jim Lovell et Fred Haise devaient se poser dans la région du cratère Fra Mauro. 

Alors âgé de 42 ans, Jim Lovell était déjà un vétéran de l'espace puisqu'il a volé à trois reprises avant Apollo 13, sur Gemini 7, Gemini 12 et Apollo 8. Il effectua d'ailleurs au cours de cette dernière un premier voyage jusqu'à la Lune, en décembre 1968. Il fut également dans l'équipe de réserve de l'historique mission Apollo 11 (ce qui veut dire que si Neil Armstrong avait attrapé un rhume juste avant le départ, c'est lui qui l'aurait remplacé pour effectuer le premier pas sur la Lune). Neuf mois après Apollo 11, Lovell est le commandant de la troisième mission devant déposer des Hommes sur notre voisine et doit devenir à cette occasion le cinquième être humain à marcher sur l'astre. 

Pour l'accompagner dans cette promenade lunaire se trouvait également sur Apollo 13 un jeune astronaute dont ce fut le premier vol dans l'espace, Fred Haise. Né en 1933, il fut également doublure sur Apollo 11 et participe à Apollo 13 en qualité de pilote du module lunaire. Dans cette perspective, il doit être le sixième astronaute du programme à fouler le sol lunaire. 

L'équipage est complété par Jack Swigert (1931-1982), qui vole aussi dans l'espace pour la première fois avec cette mission, au poste de pilote du module de commande. Il doit donc passer une journée et demie seul en orbite autour de la Lune tandis que ses deux camarades arpenteront la surface.

Swigert arriva dans l'équipage peu avant le décollage, à la suite d'une décision des médecins de la NASA d'écarter Ken Mattingly, le pilote du CSM titulaire, dont on craignait qu'il soit malade. Afin de ne pas prendre de risque, Swigert, qui était dans l'équipe de réserve, pris sa place et décolla pour la Lune ce 11 avril 1970. Ken Mattingly, quant à lui, ne tomba finalement jamais malade et occupa deux ans plus tard le poste de pilote du module de commande de la mission Apollo 16. 

Notons pour l'anecdote qu'au départ, Lovell, Haise et Mattingly ne devaient pas partir sur Apollo 13 mais sur Apollo 14. En effet, il existait un système de roulement des équipages à la NASA et un équipe qui officiait en réserve sur une mission Apollo devait voler trois missions plus tard. Lovell et Haise ayant participé comme doublures d'Apollo 11, ils devaient repartir logiquement sur Apollo 14. Mais le commandant initial d'Apollo 13, Alan Shepard, venant de sortir de soucis médicaux et l'agence voulant lui donner plus de temps pour s’entraîner, il fut décidé d'échanger les deux équipages. C'est ainsi que Lovell, Haise et Mattingly se retrouvèrent désignés pour Apollo 13 tandis que Shepard, Mitchell et Roosa se virent offrir Apollo 14.     


Comme on le sait, la mission Apollo 13 ne se passa pas comme elle était prévue. L'explosion d'un réservoir du module de service durant le trajet aller jusqu'à la Lune endommagea gravement le vaisseau et obligea à annuler l'atterrissage sur la Lune. Jim Lovell et Fred Haise ne purent pas marcher sur la Lune mais les trois hommes parvinrent finalement, après bien des péripéties, à revenir sains et saufs sur la Terre. 

L'accident marqua le second alunissage perdu, après l'annulation quelques mois plus tôt d'Apollo 20. Mais il restait encore six missions et Haise pouvait espérer encore repartir sur l'une de celle-ci. 


Apollo 17

Mais que diable vient faire Apollo 17 ici alors qu'elle s'est bien posée sur la Lune en 1972 ? Je me permets de lui faire une petite place à cause de l'équipage qui était le sien au départ. 

L'équipage d'Apollo 17 est au départ l'équipe de réserve au complet d'Apollo 14. Comme dit au point précédant, la règle voulait qu'un équipage de réserve soit titulaire trois vols plus tard. C'est très logiquement donc qu'Eugene Cernan, Ronald Evans et Joe Engle se virent attribués le commandement de la mission Apollo 17. 


Mais la situation changea rapidement. En effet, peu après l'accident d'Apollo 13, les nouvelles coupes budgétaires dont fut victime la NASA imposèrent de devoir annuler les  deux dernières missions encore prévues, Apollo 18 et Apollo 19. Apollo 17 se retrouva donc être la dernière mission programmée.

La fin du programme Apollo étant désormais plus proche que prévue, la communauté scientifique américaine fit pression sur la NASA pour qu'un scientifique de formation plutôt qu'un pilote parte sur la Lune, afin de maximiser l'exploration de celle-ci lors de la dernière expédition. Joe Engle fut ainsi remplacé par Harrison Schmitt, qui devait voler sur Apollo 18. 

 La mission Apollo 17 fut un grand succès et Harrison Schmitt devint le premier scientifique à marcher sur la Lune. Mais Joe Engle ne put jamais poser le pied sur l'astre. 


Apollo 18

En lien avec le point précédent, la mission Apollo 18 devait marquer l'envoi du premier scientifique sur la Lune, Harrison Schmitt. Géologue, il fut membre de l'équipage de réserve d'Apollo 15 avant que celle-ci ne soit changée lorsque Apollo 18 fut annulée. En effet, les doublures d'Apollo 15, 16 et 17 changèrent lorsque les missions Apollo 18, 19 et 20 furent déprogrammées, puisqu'il n'était plus question de poursuivre les missions lunaires après Apollo 17 et que donc il devint inutile de conserver le roulement pour marcher sur la Lune. Harrison Schmitt profita malgré tout un peu de cette situation puisque, comme dit précédemment, il fut choisi pour remplacer Joe Engle sur la dernière mission restante, Apollo 17. 

Les compagnons de voyage de Schmitt sur Apollo 18 auraient été ses camarades de réserve d'Apollo 15, Richard Gordon et Vance Brand. 


Notons que Gordon a déjà participé à une mission lunaire puisqu'il avait été fin 1969 le pilote du CSM d'Apollo 12. 


Apollo 19

Pour l'avant-dernière mission prévue à l'origine, nous retrouvons un astronaute que nous avons croisé plus haut dans cet article : Fred Haise. En effet, après son vol d'Apollo 13, qui manqua de peu de lui coûter la vie, Haise fut réaffecté comme doublure au sein de l'équipe de réserve initiale d'Apollo 16. En prenant en compte le système de roulement des équipages, Haise aurait été sans doute nommé commandant d'Apollo 19, ce qui lui aurait donné la chance d'enfin marcher sur la Lune après l'avoir ratée de si peu au mois d'avril 1970. 

Haise aurait été accompagné dans son voyage par deux autres hommes, William Pogue et Gerald Carr, ce dernier effectuant la marche sur la Lune avec Haise en qualité de pilote du module lunaire. 

Mais il n'en fut hélas rien car la mission ne vit jamais le jour et, finalement, Fred Haise ne posa jamais le pied sur la Lune.

A cela, on peut ajouter une inconnue car les lignes ci-dessus partent de ce qui se serait fait après l'accident d'Apollo 13. Mais l'on ignore qui faisait partie de l'équipage envisagé avant que ce troisième vol ne tourne à la catastrophe. 

   

Apollo 20

Pour cette mission-ci, il semble y avoir plus de difficultés car l'on trouve plusieurs choses différentes concernant l'équipage. 

D'un coté, on trouve le trio Charles Conrad-Jack Lousma-Paul Weitz. D'un autre, on trouve également un trio Stuart Roosa-Don Lind-Jack Lousma.  Enfin, de façon plus rare, on croise également un trio Edgar Mitchell-Paul Weitz-Jack Lousma. 

Ici, je vais me contenter de spéculer sur ce que je pense être le plus probable puisque, la mission ayant été annulée près de trois ans avant son décollage éventuel, on ne saura jamais précisément. Je pense que la seconde option est plus crédible ou du moins plus intéressante, et ce pour deux raisons : 

1. Charles Conrad et Edgar Mitchell ont déjà été sur la Lune (le premier lors d'Apollo 12, le second durant Apollo 14) donc on peut penser que le nombre de places étant très limité pour marcher sur la Lune, on aurait préféré permettre à une nouvelle personne d'avoir une opportunité de le faire. Or, Stuart Roosa a certes participé à Apollo 14 mais il n'était "que" pilote du module de commande et n'a donc pas posé le pied sur l'astre. 

2. On peut raisonnablement se dire que la fin du programme aurait poussé les scientifiques autour de la NASA a imposer que l'un des leurs puisse partir sur la Lune afin, comme pour Apollo 17, de maximiser l'exploration et la recherche sur place. Lind étant un physicien, il aurait été tout indiqué pour prendre part à ce qui aurait été, de toute façon, la dernière mission du programme Apollo. 

  

Récapitulatif et que sont-ils devenus ?

Pour récapituler ce qu'auraient été, en principe, les équipages sur l'ensemble du programme lunaire s'il avait pu être mené à son terme initial, on peut mettre les choses comme ceci : 

Apollo 11 : Neil Armstrong et Buzz Aldrin
Apollo 12 : Charles Conrad et Alan Bean
Apollo 13 : Jim Lovell et Fred Haise
Apollo 14 : Alan Shepard et Edgar Mitchell
Apollo 15 : David Scott et James Irwin
Apollo 16 : John Young et Charles Duke
Apollo 17 : Eugene Cernan et Joe Engle
Apollo 18 : Richard Gordon et Harrison Schmitt
Apollo 19 : ? et Gerald Carr ou Fred Haise et Gerald Carr
Apollo 20 : Charles Conrad et Jack Lousma ou Edgar Mitchell et Jack Lousma ou Stuart Roosa et Don Lind. 

Certains de ces astronautes infortunés qui ne purent marcher sur la Lune ne perdirent malgré tout "que" cela et connurent au moins une mission dans l'espace : 

James Lovell ne retourna pas dans l'espace après Apollo 13 et se tourna vers d'autres activités.
Fred Haise ne retourna pas dans l'espace après Apollo 13 mais pilota dans l'atmosphère la première navette spatiale, Enterprise.
Jack Swigert ne retourna pas dans l'espace et fut membre du Congrès comme élu du Colorado mais il mourut d'un cancer avant d'entrer en fonction. 
Joe Engle effectua deux vols en navette spatiale dans les années 1980. 
Richard Gordon ne retourna pas dans l'espace.
Harrison Schmitt ne retourna pas dans l'espace.
Vance Brand participa à la mission américano-soviétique Apollo-Soyouz en 1975 et vola en navette spatiale.
Gerald Carr vola sur la station Skylab.
William Pogue vola sur la station Skylab.
Jack Lousma vola sur la station Skylab.
Don Lind vola en navette spatiale.  

Bientôt des astronautes marcheront de nouveau sur la Lune avec les missions Artémis. Espérons que le spectre des missions Apollo 18, 19 et 20 se tiendra le plus loin possible des futures explorations lunaires et que les programmes lunaires américains, russes et chinois pourront être accomplis jusqu'à leur fin...

Sources : 
Article Apollo 20 sur le site astronautix.com
Article Apollo 18 sur le site astronautix.com
Article Apollo 19 sur le sire astronautix.com
Page Apollo 18 through 20 - The Canceled Missions sur le site nssdc.gsfc.nasa.gov
Article Canceled Apollo Missions sur Wikipedia
Philippe Henarejos, Le dernier voyage d'Apollo 19, article publié le 22 juin 2016 sur le site cieletespace.fr 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

APPEL AUX FANS : J'AI BESOIN DE VOTRE AVIS !

Un grand mystère de la saga : qu'est-il advenu d'Isla Nublar entre Jurassic Park et Jurassic World ?

Jurassic Park, Jurassic World, Jurassic Park IV... Ma lettre à Steven Spielberg, Frank Marshall et Universal