Jurassic Park, Jurassic World, Jurassic Park IV... Ma lettre à Steven Spielberg, Frank Marshall et Universal

Ceci est la retranscription d'une lettre que j'ai envoyée aux Etats-Unis voici quelques semaines. 

Une petite note introductive avant de commencer : ce qui va suivre n'est PAS un pamphlet contre la trilogie Jurassic World ou une mise au pilori de Colin Trevorrow ou des équipes qui travaillent sur les nouveaux films. Si vous cherchez un clash, une attaque ou des insultes qui fusent pour se payer de l'industrie hollywoodienne, vous allez être déçus. Mon message se veut porté certes par les craintes que l'on peut légitimement avoir concernant le futur Jurassic World 3 et une idée qui peut avoir son intérêt mais surtout par la gratitude et le respect de l'art et des artistes. Il ne sera donc pas question dans ces lignes de lapider qui que ce soit. C'est un principe de base qui s'appelle le respect quand on a reçu une éducation.

Vous me direz que ce paragraphe dit une chose évidente mais compte tenu des antécédents récents que l'on a pu observer sur Star Wars, épisode VIII, l'arc du Tournoi du Pouvoir dans le manga Dragon Ball Super ou encore pour Fallen Kingdom, il me semble nécessaire de mettre les choses au clair d'emblée. 

Enfin, pour clore cette introduction, j'ajouterai ceci : j'aime bien Jurassic World et Fallen Kingdom et bien entendu je continue d'espérer le meilleur pour Jurassic World 3 qui aura la lourde tâche de conclure la saga. 

Merci d'avance à ceux qui respecteront la démarche et mon initiative. Je vous souhaite une bonne lecture et je serai ravi de discuter avec vous dans les commentaires. 




Chère Madame, cher Monsieur,


          C'est non sans une grande émotion que je vous adresse aujourd'hui ces quelques lignes. Je suis depuis près de vingt ans un fan assidu du film Jurassic Park et de ses deux suites, The Lost World et Jurassic Park III. Je voue une grande affection à ces trois films tant ils marquent ma vie depuis mon enfance. Même après tant d'années à les connaitre par cœur, je les revois toujours avec un grand plaisir et il ne se passe pas un jour sans que telle ou telle chose ne me rappelle un passage ou une réplique de la trilogie. Ces trois films ont fait jaillir ma passion pour les dinosaures, j'ai redessiné des scènes des films Jurassic Park dans mes cahiers scolaires de l'école primaire jusqu'à l'université et j'ai même eu l'opportunité de rédiger un mémoire de Master sur l'histoire de la représentation des dinosaures au cinéma, avec un long chapitre sur ma saga fétiche. 

La saga Jurassic Park est un pilier fondamental de mon imaginaire, de ma vie et sans cette trilogie je ne serais sans doute pas la personne que je suis aujourd'hui. Je vous serai éternellement reconnaissant pour cette oeuvre qui m'apporte la passion depuis tellement longtemps que j'en ai parfois l'impression qu'elle est gravée depuis toujours dans mon ADN. 


Je suis né à la fin de l'année 1993, alors que le premier Jurassic Park était encore diffusé dans les salles obscures françaises. J'ai donc 25 ans et mon enfance fut comme celle de nombreux autres fans à travers le monde marquée par la longue attente d'un Jurassic Park IV qui comblerait mon cœur et apporterait la conclusion à cette histoire qui fait comme partie de la mienne. Longtemps, je fus on ne peut plus optimiste sur le projet, guidé par la sainte passion de la trilogie, l'innocence d'un regard d'enfant puis celui plus analytique d'un jeune adulte. Et puis, il s'est passé une chose à laquelle je ne m'attendais pas le moins du monde : le film m'a déçu. Je n'étais pas d'accord avec ce que le projet était devenu, ce que Jurassic Park était devenu. Je vais ici vous faire une petite confidence : la première fois que j'ai vu Jurassic World au cinéma fut sans conteste l'un des jours que je considère comme ayant été les plus difficiles de mon existence. Encore aujourd'hui, bien que j'ai appris au fil du temps à apprécier le film de Colin Trevorrow et que j'aime le revoir de temps à autres pour ses belles qualités, beaucoup de choses me déplaisent foncièrement dans le film. Je ne citerai ici que sa façon peu judicieuse de ne pas vouloir s'inscrire dans la lignée des épisodes précédents pour raconter son histoire comme il le lui convient et l'incohérence fondamentale qu'il y a à voir le parc à dinosaures ouvrir ses portes dans la continuité de la trilogie Jurassic Park, comme si rien ne s'était passé dans celle-ci et qu'elle n'avait aucun message ou cohérence globale. Pour expliquer brièvement mon propos il faut se rappeler que dans le premier film le personnage de Jeff Goldblum, le mathématicien Ian Malcolm, dit que "la vie trouve toujours un chemin", leçon que John Hammond retient à la fin dudit premier opus et dans sa première suite The Lost World en décidant de laisser tomber son projet de parc d'attractions sur Isla Nublar et en choisissant ensuite de laisser les dinosaures vivre en paix sur leur île Isla Sorna, ce qui marque l’aboutissement logique de l'évolution du personnage et du propos de ces deux films (et par la suite de Jurassic Park III qui, en sa qualité d'épisode bonus, ne remet pas cela en cause). Si je peux comprendre l'intention qui vous a poussé à mettre en scène finalement un parc à dinosaures opérationnel, il en reste que cela rend les trois premiers films assez inutiles et écorne la portée du message de la trilogie. 


De plus, une force du mythe Jurassic Park dans les trois premiers films résidait justement dans le fait que ledit parc à dinosaures n'ait jamais ouvert ses portes, tel un projet maudit, une utopie qui ne pouvait fonctionner car entrant en conflit avec l'ordre immuable de la nature, l'arrogance de l'Homme face à des éléments imprévisibles qu'il est impossible de contrôler. C'est aussi un aspect qui avait justement permis à Isla Nublar d'acquérir peu à peu une aura mythique, l’île devenant avec le temps le parfait exemple d'un endroit unique et fabuleux (d'autant plus que la trilogie laissant entendre que l’île fut rasée par l'armée et ses dinosaures éliminés peu après les événements du premier film, cela donnait un sentiment particulier à ce lieu). 

Pour moi comme pour beaucoup de fans, l'ouverture du parc dans Jurassic World n'a donc pas réalisé un rêve mais atteint un pan entier de notre imaginaire de spectateurs. 


Par la suite, je dois bien confesser avoir beaucoup apprécié l'an dernier le nouvel opus en date, Fallen Kingdom, réalisé par le talentueux Juan Antonio Bayona et ce pour une raison fort simple : la première moitié du film reprend globalement ce qui aurait été pour moi la suite la plus logique que l'on pouvait donner à la trilogie originale. Se poser la question de la survie des dinosaures, de leur statut, des bons et des mauvais cotés, des événements passés et de s'ils méritent d’être protégés comme les autres espèces en danger est pour moi ce qui aurait été parfait et aurait toujours dû être Jurassic Park IV, conclusion de notre bien aimée saga des dinosaures. Cependant, si je suis beaucoup moins négatif sur Jurassic World 2 que bon nombre de ses spectateurs, il m'en reste une grande crainte du pire pour le prochain et dernier film. 

A bien y réfléchir, ces craintes sont symptomatiques d'un problème que de nombreux fans de Jurassic Park ont depuis 2015 : nous ne nous reconnaissons plus vraiment dans la saga telle qu'elle est devenue aujourd'hui. Si la trilogie dinosaurienne composée de Jurassic Park (1993), The Lost World (1997) et Jurassic Park III (2001) est bien évidemment toujours là et que je les revois toujours avec le même enthousiasme que durant mes jeunes années, l'impact de Jurassic World et Fallen Kingdom n'en est que plus profond et déstabilisant. Et cela est encore davantage exacerbé par le fait que la franchise, désormais affublée du nom de Jurassic WORLD et non plus de Jurassic PARK (ce qui nous fait déjà très mal au cœur), semble être partie pour se poursuivre encore et encore jusqu'à l'épuisement. 


Pour nous autres fans de la trilogie Jurassic Park, il n'a jamais été besoin de continuer encore et encore cette franchise, surtout pour de mauvaises raisons. C'est pour cela que nous fondions tous beaucoup d'espoir dans Jurassic Park IV car le plus pertinent possible aurait été qu'il apporte la conclusion à cette histoire lancée depuis le premier film, en 1993. Bien que nous apprécions la saga Jurassic World actuelle, il nous semble tout de même qu'elle dénature sur un certain nombre de points ce que nous étions nombreux à apprécier dans les trois premiers films. 

Pour avoir longtemps réfléchi à la question durant ces quatre dernières années, je ne jette bien évidemment la pierre à personne pour ce que Jurassic Park est devenu dans le sillage de Jurassic World. Le cinéma est avant tout un art et il est tout à fait normal que nous n'ayons pas tous la même vision d'un film ou d'une saga et je respecte bien entendu les décisions que les artistes prennent. Mais de nombreux fans comme moi ne se sentent plus à leur place dans cet univers aujourd'hui avec les nouveaux films. Même si je garde espoir que Jurassic World 3 apportera une conclusion satisfaisante à l'hexalogie, il en reste des craintes que nous sommes nombreux à partager concernant la direction que cette histoire a prise ces dernières années. Mais à force de réflexion, il m'est venu une idée et c'est premièrement la raison pour laquelle je vous adresse aujourd'hui ce message venu d'un petit coin de Normandie.  

Le monde des blockbusters hollywoodiens est de nos jours en plein essor et de nombreuses possibilités sont offertes aux artistes pour poursuivre, réinventer ou même réinterpréter des franchises à succès. Je vais ici prendre deux exemples précis pour approfondir mon propos. Voici quelques années, le jeune réalisateur Neill Blomkamp tenta de relancer la célèbre saga Alien en imaginant un cinquième film qui s'inscrirait bien dans la lignée d'Alien (1979) et Aliens (1986) mais pas dans celle d'Alien 3 (1992) et Alien, la Résurrection (1997). A proprement parler, Neill Blomkamp ne voulait pas effacer les deux films précédents mais plutôt tracer une voie parallèle à ceux-ci. Si son projet n'a pas abouti, on retrouve ensuite cette façon de faire avec la franchise Terminator car tous les réalisateurs successifs ont conservé dans leurs histoires les deux premiers films de James Cameron (1984 et 1991) mais une première branche fut ouverte pour Terminator 3 (2003) et Terminator 4 (2011), une seconde pour Terminator 5 (2015) et enfin une troisième qui va bientôt mener à la nouvelle trilogie (laquelle ne prend pas en compte le 5e opus qui lui-même ne prenait pas en compte les deux précédents). Je dois bien admettre que je fus longtemps dubitatif quant à cette pratique car je considérais que cela revenait à effacer le travail des cinéastes et équipes artistiques qui ont œuvré des années durant sur ces films. Mais depuis quelques temps, j'avoue la regarder avec un œil moins inquisiteur car il semble que cela puisse permettre également bon nombre de choses intéressantes dans des franchises qui n'ont pas forcément la matière nécessaire pour durer si longtemps. Pour autant que j'adore et adorerai Jurassic Park jusqu'à la fin des temps, force est d'admettre qu'elle tombe dans cette catégorie et cela se traduit par ce que nous connaissons aujourd'hui et par la difficulté que certains fans comme moi ont aujourd'hui à se sentir chez eux comme avant dans cette histoire

Je ne doute pas que cette demande va sans aucun doute vous sembler très étrange mais je me lance : pourriez-vous s'il vous plait considérer la possibilité de faire quelque chose comme ça pour la franchise Jurassic Park, un Jurassic Park IV alternatif à la trilogie Jurassic World actuelle, un épisode qui clôturerait l'histoire de la première trilogie sans faire attention à ce que les trois nouveaux font de leur coté ? 


Mon but n'est pas d'enfoncer ou de dire du mal de la trilogie de Colin Trevorrow ni même de la renier mais de savoir s'il serait possible pour nous autres fans de la trilogie originale d'avoir un jour une conclusion plus à l'image de ce qu'était Jurassic Park dans la trilogie et ce qu'elle reste pour nous, au cas où Jurassic World 3 sombrerait malheureusement dans les travers de la voie que la saga a prise dans Jurassic World et Fallen Kingdom (indépendamment bien sûr des qualités intrinsèques de ces deux derniers films).

Beaucoup de fans de Jurassic Park, d'amateurs de dinosaures et de cinéma, qu'ils soient connus ou simples spectateurs comme moi, aiment les deux films Jurassic World et je ne remets absolument pas en cause car il faut bien qu'il y en ait pour toutes les sensibilités et le cinéma est un art qui cultive depuis son origine sa capacité à toucher tous les publics et à parler à tout le monde pour des raisons très différentes. De ce fait, il y a des gens qui n'aiment pas Jurassic Park et moi-même je suis insensible à bon nombre de classiques du 7e art. La sensibilité artistique et les goûts de chacun sont ainsi faits et c'est tant mieux.

Il me semble savoir qu'Universal détient les droits sur la franchise Jurassic Park pour en faire un maximum de six films et nous serons à cette échéance en 2021 avec la sortie du Jurassic World 3 de Colin Trevorrow que nous souhaitons tous être la meilleure conclusion possible pour cette saga si chère à nos cœurs d'amateurs de cinéma et d'amoureux des dinosaures. Cependant, les déclarations récentes de monsieur Colin Trevorrow et de madame Bryce Dallas Howard ainsi qu'une profusion d'annonces concernant des courts-métrages et la série d'animation Jurassic World : Camp Cretaceous amènent  à craindre de plus belle que la dénaturation de la saga que nous craignions tant arrive et ne fasse de Jurassic Park une simple marque d'exploitation commerciale comme le Marvel Cinematic Universe (que nous aimons bien suivre mais qui ne brille pas par sa finesse d'esprit), dans la continuité d'un phénomène de "marvelisation" qui n'a hélas que trop tendance à se répandre dans les productions de blockbusters de nos jours et dont il semble malheureusement acquis que cette tendance ne va faire que s'aggraver dans les années à venir. 

Je sais fort bien que ma demande n'aura que très peu de chances d’être prise en compte mais afin de terminer cette longue lettre à votre attention, je me permettrai de conclure pour ce conseil : Jurassic Park est pour nous une saga bien plus qu'une suite de films qui s’enchaîneraient simplement les uns derrière les autres, c'est une histoire globale de cinq films que nous aimons comme telle pour son univers, son propos et sa continuité. C'est pourquoi il nous semble important que Jurassic World 3, en bonne conclusion potentielle de la saga dinosaurienne qu'il doit être, fasse le plus possible le lien avec TOUS les précédents opus et les événements les plus importants comme ceux-ci (pour ne prendre que les plus évidents) : 
  • Le devenir d'Isla Nublar et InGen entre les événements de Jurassic Park (1993) et ceux de Jurassic World (2015).
  • Le devenir d'Isla Sorna après les événements de Jurassic Park III (2001).
  • Le décès de John Hammond peu après sa rencontre avec Simon Masrani.
  • Le rachat d'InGen par Masrani Global et la mise en route du projet de parc Jurassic World avec une explication des origines et motivation de ce point qui contredit Jurassic Park et The Lost World.
  • Insistez aussi plus sur la paléontologie car il ne faut négliger l'impact culturel de ces films sur la culture populaire et l’intérêt du grand public pour les dinosaures.
Ce sont des éléments importants qui méritent d’être explicités dans le dernier film et non pas juste sur un site internet que la majorité des spectateurs ne consultent pas. Intégrés dans Jurassic World 3, ça n'en rendra la saga complète que plus cohérente et développée, l'ensemble de l'hexalogie y gagnant grandement en continuité et en clarté, ce qui ne peut être qu'une qualité en plus pour le film et la saga. 

Poussant l'idée de Jurassic Park IV plus loin, il en découle en réalité non pas une mais bien deux idées que nous vous soumettons au travers de ces lignes : 

1. Un Jurassic Park 4 alternatif qui terminerait l'histoire de la première trilogie en apportant quelque chose de différent par rapport à ce que la trilogie Jurassic World est en train de construire. 

2. Un Jurassic Park 4 supplémentaire qui se placerait chronologiquement entre Jurassic Park 3 et Jurassic World en développant tous les points manquants entre les deux trilogies tels que ceux mentionnés précédemment. Cette histoire pourrait montrer l'extinction des dinosaures sur Isla Sorna qui se déroule en même temps que le projet de Masrani de construire un nouveau parc sur Isla Nublar, par exemple. 

Pour notre part, nous apprécions davantage l'option n°1 d'un film alternatif car en tant que fans nous ne voulons pas toucher la trilogie Jurassic World afin de ne pas spolier toutes les personnes qui les apprécient comme elle est. En tant que fans, nous respectons bien évidemment les goûts et ressentis de chacun et cela nous pousse donc à ne rien faire qui pourrait entrer en contradiction sur les plans scénaristiques et conceptuels avec le travail de Colin Trevorrow au sein de la continuité de la saga. Cette solution permet de diviser celle-ci en deux branches et chacun peut ainsi être libre de prendre la voie qui lui convient le mieux. 

Il est important pour nous que JP retrouve son identité première qui était celle de la trilogie originale afin que tout cela puisse terminer de la façon la plus pertinente possible. Avec le début du règne de Jurassic World sur les écrans et sa domination commerciale (qui nous fait quelque part plaisir), nous savons qu'il est désormais probable que la franchise se poursuive encore après l'année 2021 et c'est pourquoi nous tentons notre chance en vous adressant cette lettre à votre attention. 

Nous vous informons qu'une pétition sur ce sujet à été lancée voici quelques mois sur le site Change.org afin de rassembler des fans. Nous pensons qu'à plus ou moins long terme, cela vous permettra d'apprécier l’intérêt de la communauté des fans pour l'initiative. 


Nous tenons à vous assurer, Madame, Monsieur, que cette longue lettre n'est aucunement empreinte d'une prétention financière quelconque, d'un désir malhonnête ou autre chose idiote ou méprisable de ce genre. Notre propos et notre démarche sont uniquement portés par l'affection infinie que nous portons comme de nombreuses personnes à travers le monde pour cette grande et belle saga du cinéma qu'est Jurassic Park.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma plus sincère salutation et de ma plus immense gratitude pour ce que Jurassic Park apporte dans nos vies depuis tant d'années. 

(Lettre mise à jour le 15 octobre 2019)

Commentaires

  1. Bonjour Nicolas,
    c'est un article très intéressant !
    Je suis légèrement plus âgé que toi (88) et je partage cette passion pour la saga ( j'étais d'ailleurs hier au Parc Universal d'Osaka).

    Concernant Fallen Kingdom, la seule chose que je reproche réellement au film c'est la trop grande implication
    de Colin Trevorow
    Je m'explique.

    Initialement Juan Antonio Bayona devait être au manettes du 2eme épisode de Jurassic World et Colin Trevorow sur Star Wars.
    Cependant je sens clairement, lors de certaines majestueuses scènes du film ( le cache cache du début avec le Trex et le Mosasaure, le Baryonyx dans la lave, certains passages dans le château, etc.) l'arrivée de Mr. Trevorow tout de suite derrière ou parfois même au milieu de la scène pour imposer un passage bien lourd, en totale dissonance avec le style de Bayona mais qui doit sûrement correspondre à la cible de la production (les plus jeunes).

    Le vrai problème, encore une fois d'après moi, c'est de n'avoir pas laissé à J.A. Bayona la possibilité de proposer sa vision de Jurassic Park, a savoir une légère horreur comme il l'a maîtrise ( et qui d'ailleurs se rapproche d'avantage des racines de la saga).

    Pour éviter d'en écrire autant que toi je vais m'arrêter là, mais je pourrais continuer toute la journée !
    Si il s'avère que certaines de mes informations au sujet de la réalisation du films soient incorrect je serais ravis de le savoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Colin Trevorrow était également au scénario de Fallen Kingdom et son influence sur Jurassic World 2 n'a pas manqué de s'intensifier avec son éviction de la réalisation de Star Wars IX. C'est une chose que je déplore aussi car que l'on aime ou pas le film, tout le monde est d'accord pour reconnaître que le travail de Juan Antonio Bayona est une de ses belles qualités.

      Pour ce que j'ai eu ouïe dire, Trevorrow n'a demandé officiellement qu'un seul plan à Bayona, celui de l'introduction de Claire dans le film, qui fait écho à sa première apparition dans Jurassic World 1 à ceci près qu'elle descendait dans le premier et monte dans le second pour marquer l'évolution du personnage.

      Plus généralement, je suis tout à fait d'accord avec toi, la cohabitation entre les deux visions de Jurassic Park se sent dans la réalisation et c'est dommage que l'on ait pas du Bayona à 100% et que le film soit vraiment entièrement de lui.

      Si ça te dit, il y a eu l'an dernier sur le net une pétition de fans pour mettre Bayona à la place de Trevorrow aux commandes de Jurassic World 3.

      Après, on peut aussi espérer qu'après le passage de Bayona et les réactions plutôt unanimes sur sa réalisation pour Fallen Kingdom, Trevorrow se donnera les moyens de proposer en terme de mise en scène quelque chose d'au moins à la hauteur. On peut d'autant plus se laisser tenter à l'espérer que du sort de Jurassic World 3 va dépendre la suite de la carrière de ce cher Colin : son dernier film, The Book of Henry (que je n'ai pour ma part pas vu) s'est fait descendre par la critique US et n'a pas bien marché au box-office, il s'est fait viré de Star Wars et il ne lui reste plus que la trilogie Jurassic World pour se remettre de cette situation délicate. Si son travail de réalisation en plus de scénario sur Jurassic World 3 est critiqué et que le film fait moins que Jurassic World et Fallen Kingdom en recettes, je pense qu'il aura du mal à s'en relever. Et ce d'autant plus qu'une partie du public le considérera comme le mec qui a foutu en l'air une franchise. Et vu comme les fandoms sont de nos jours, ça se fera probablement d'une manière beaucoup moins courtoise et polie que ce que je m'efforce de faire dans mes premières démarches autour d'un Jurassic Park IV alternatif.

      En plus, j'y repense à l'instant mais Colin Trevorrow avait déjà fait l'objet de critiques et de pétitions lorsqu'il a été annoncé pour faire Star Wars IX, au point que certains fans de la saga galactique voulaient carrément le remplacer par George Lucas. Et quand on sait qu'il fut semble-t-il question que Juan Antonio Bayona, qui venait de sortir du succès de l'Orphelinat, réalise Jurassic World...

      A mon avis, Trevorrow devrait prendre Jurassic World 3 pour prouver ce qu'il peut faire de recherché comme mise en scène car il n'en aura peut-être plus l'occasion après.

      Merci d'avoir commenté cet article, tu es le premier à le faire sur ce blog. N'hésite pas à réagir aussi sur d'autres que j'ai pu faire, car moi aussi je pourrais parler de Jurassic Park pendant des heures ;) !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

APPEL AUX FANS : J'AI BESOIN DE VOTRE AVIS !

Un grand mystère de la saga : qu'est-il advenu d'Isla Nublar entre Jurassic Park et Jurassic World ?